Black Boys Code forme les technologues de demain

Investir dans l’avenir des jeunes garçons noirs grâce à des ateliers de codage interactifs

Jun 29, 2020

En 2016, Bryan Rolston Johnson s’est rendu compte que les jeunes garçons noirs dans sa communauté n’accédaient pas au monde des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), un domaine d’intérêt personnel pour ce chef de projet basé à Vancouver. C’est ainsi qu’est né son projet : initialement créé pour une durée de trois mois à Vancouver, c’est aujourd’hui un organisme caritatif international de dix sections, dont il est le fondateur et le chef de la direction. Présent partout au Canada pour offrir aux jeunes garçons noirs un précieux accès à l’enseignement de l’informatique, Black Boys Code s’installe maintenant aux États-Unis.

Grâce à des cours en salle et désormais, COVID-19 oblige, de programmes d’apprentissage en ligne, les participants âgés de 8 à 17 ans reçoivent des cours d’informatique animés par des instructeurs accomplis dans différents domaines technologiques et issus, eux aussi, de la communauté noire. Grâce à leur leadership, ces bénévoles montrent aux élèves que ce qui leur est enseigné en classe peut se traduire en perspectives concrètes. Dans le cadre des programmes de Black Boys Code, les participants ont également accès à des conférences animées par des hommes noirs occupant des postes de cadres et de dirigeants d’entreprise dans le milieu des TI. L’objectif est d’inspirer ces jeunes garçons et de leur démontrer, en les exposant à des modèles de réussite positifs issus de divers secteurs connexes, qu’ils ont eux aussi leur place dans le secteur de la technologie.

« Il est important que les jeunes garçons noirs comprennent comment fonctionne la technologie pour pouvoir devenir les créateurs des futures technologies et non pas de simples consommateurs. Black Boys Code offre à mon fils non seulement un moyen ludique d’explorer les technologies, mais aussi l’occasion d’entrevoir les perspectives professionnelles dont il dispose grâce à l’exemple d’hommes noirs chevronnés dans ce domaine, affirme le parent d’un participant au programme. Black Boys Code est une merveilleuse initiative. » 

Grâce à un don de la Fondation TELUS pour un futur meilleur, Johnson et son équipe de 120 bénévoles sont en mesure d’offrir aux jeunes élèves noirs une expérience d’apprentissage supérieure. Jusqu’ici, ce don a permis de financer la mise à jour des programmes d’enseignement et l’achat de matériel essentiel au fonctionnement des classes, ce qui assurera le développement du programme de façon à inclure davantage de participants dans un plus grand nombre de régions.

« Le marché de l’emploi canadien subit d’incroyables changements structurels et la Fondation TELUS pour un futur meilleur, de concert avec Black Boys Code, prépare les jeunes garçons noirs du Canada à jouer leur rôle dans ce futur, déclare Johnson. Ces fonds ont permis à notre section de Toronto d’atteindre son objectif, non seulement d’enseigner aux enfants les principes du codage, mais aussi de les aider à acquérir les compétences de résolution de problèmes et de leadership indispensables dans un environnement axé sur la collaboration et le soutien. »

Nous soutenons les programmes tels que Black Boys Code pour veiller à ce que tous les jeunes puissent établir des relations constructives avec des modèles d’identification positifs et apprendre, ce faisant, de précieuses compétences en STIM. À ce jour, plus de 1 500 participants ont bénéficié de ces programmes. Nous sommes fiers de soutenir les programmes d’apprentissage des STIM offerts aux filles et garçons par des organismes caritatifs axés sur les technologies partout au pays. Dans ce monde de la technologie en constante évolution, nous contribuerons à bâtir un avenir meilleur pour tous en donnant aux jeunes les outils fondamentaux dont ils ont besoin pour réussir.

Auteur:
Fondation TELUS pour un futur meilleur
La Fondation TELUS pour un futur meilleur
En partenariat avec Black Boys Code
Déterminés à rendre le futur des enfants simplement meilleur en aux technologies, aux soins de santé et aux programmes éducatifs.

Partager cet article :